Subscribe to Turquie Voyage

Voyager en train en Turquie

Posté par admin. Commentaire (0).

La Turquie est un pays très touristique : l’architecture, le patrimoine et la culture avec Istanbul, les plages et la nature avec des stations balnéaires comme Bodrum ou des régions féeriques comme la Cappadocce. L’avion, la location de voiture ou le bateau sont souvent les moyens de transport auxquels on pense pour voyager en Turquie et se déplacer entre ses merveilles touristiques. Turkey-yht-train-ext Pourtant, si l’on veut découvrir la majeure partie partie du territoire turc, le train est bel et bien une option à ne pas négliger, étant donné qu’il dispose d’infrastructures ferroviaires relativement importantes. La première ligne ferroviaire du pays date de l’Empire Ottoman en 1865. Elle fut construite par une compagnie britannique, intéressée par le développement du commerce entre l’Europe et l’Asie. Les Allemands et les Français ont par la suite construit des lignes sur le territoire turc afin, eux aussi, de favoriser le commerce entre ces deux parties du monde.

La Turquie dispose de 10 991 kilomètres de lignes ferroviaires, dont 8% à grande vitesse. Les lignes à grande vitesse, comme le montre une étude de GoEuro, se composent essentiellement de trajets entre les grandes villes du pays. Depuis 2009, les chemins de fer turcs gèrent une ligne à grande vitesse entre Ankara, la capitale, et Konya. Plus récemment, il existe également une ligne entre Istanbul et Ankara.

D’autres lignes sont en constructions telles que Ankara-Izmir, Ankara-Bursa ou encore Ankara-Sivas. De quoi permettre aux voyageurs et aux touristes, malgré une faible population desservie (7%), de se déplacer rapidement entre les différents points importants du pays, afin de favoriser commerce et tourisme pour le bénéfice de l’économie turque.

Le YHT, Yüksek Hızlı Tren, est le nom du train à grande vitesse en Turquie. Il présente une vitesse commerciale de 250 km/h – je sais, ce n’est pas très rapide à côté du TGV – et une vitesse record calculée à 300km/h. Il peut néanmoins déplacer assez rapidement les voyageurs en quête d’économie de temps.

Voyager en train en Turquie ne peut également que rappeler à vos oreilles le mythique Orient Express, immortalisé par la plume de l’écrivaine anglaise, Agatha Christie, dans son livre « Le Crime de l’Orient Express ». Un train magique et mythique symbolisant toute une époque de découvertes et d’aventures pour de nombreuses personnes à travers le monde.

La Turquie est un pays merveilleux, qui possède tout ce qu’un touriste peut rêver : plages, monuments, patrimoine, nature, culture millénaire et une population accueillante et chaleureuse.

Alors n’hésitez pas, partez découvrir les merveilles de la Turquie, vous ne serez pas déçu. Je vous l’assure !

S’exprimant à l’Agence Anadolu (AA), le président de l’Union des Agences de voyages turques, Başaran Ulusoy, a dit, selon les données recueillies à ce jour, que 2014 a été une bonne année pour le tourisme turc, en particulier depuis que la Turquie a pour objectif d’être parmi les cinq premiers pays les plus touristiques du monde.

La Turquie peut s’appuyer sur de nombreuses valeurs sûres du tourisme mondial : Borum, Antalya pour le tourisme de plage et de soleil; Istanbul ou encore la Cappadoce pour le tourisme culturel et historique.

istanbul tourisme

Istanbul, au carrefour des cultures, constitue une destination de choix en Turquie. Ses différents monuments et lieux historiques attirent un grand nombre de touristes.

Pour visiter Istanbul, cette période est peut-être l’une des meilleures. Les prix des vols sont peu élevés et un temps clément règne sur la ville. Pour dénicher de nombreuses offres bon marché, il suffit de consulter les nombreux comparateurs de vols qui se trouvent sur la toile, comme par exemple, Bravofly. Réservez votre vol a Istambul avec Bravofly.fr peut se réaliser très facilement sur leur site et à des prix très intéressants.

Le tourisme en Turquie est en plein essor et il serait dommage de ne pas en profiter. Il suffit d’écouter les propos du président de l’Union des Agences de voyages turques, Başaran Ulusoy :

« Alors que les premiers mois de l’année étaient également très bons en termes de tourisme, le secteur a atteint son apogée en été. Selon les données annoncées par le ministère de la Culture et du Tourisme, le nombre de touristes étrangers visitant la Turquie a augmenté de 13,52 pour cent en Juillet par rapport à l’année dernière, pour atteindre 5.214.519. Le nombre de touristes visitant la Turquie entre Janvier et Juillet en 2014 a également augmenté de 6,84 pour cent, et les revenus générés par le tourisme au cours des six premiers mois de l’année ont atteint $ 13,783,811,000 « , a déclaré Ulusoy.

Ulusoy a également dit qu’ils attendent que le nombre de touristes continue à augmenter pour atteindre 42 millions dans l’avenir, avec des revenus générés autour de 35 à 36 milliards de dollars.

La Turquie constitue une des nations qui progressent le plus dans le secteur du tourisme. Sa richesse naturelle (plages, soleil, nature, etc.) ainsi que culturelle – même si elle est souvent méconnue – constituent des atouts majeurs dans sa quête de positionnement parmi les plus grandes nations touristiques du monde.

bodrum turquieSituée au sud-ouest de la Turquie, dans la province de Mugla, Bodrum est une station balnéaire baignée par la Mer Egée. Très prisée par la bourgeoisie turque originaire d’Istanbul, Bodrum a connu un grand boom touristique depuis les années 60 qui lui a valu le nom de « Saint-Tropez turc ».

Une histoire mouvementée
Fondée par les Grecs sous le nom d’Halicarnasse, Bodrum a connu des premières années glorieuses. Au IVe siècle av. JC, Artémise II y fit construire le Mausolée, une des sept merveilles du monde antique, en hommage à son frère Mausole. Pillée et incendiée pendant la campagne d’Alexandre le Grand, la ville reprit vie grâce aux chevaliers de Saint-Jean. Ils construisirent un petit port de pêche qu’ils baptisèrent Petronium. Après avoir vécu pendant des siècles du commerce des éponges, Bodrum est devenue ces 50 dernières années une station balnéaire très fréquentée. A tel point qu’en été, sa population de 88 000 habitants est multipliée par sept.

Une ville blanche entre vert et turquoise
Il suffit de gagner les hauteurs et de contempler le paysage qui s’offre à nous pour comprendre pourquoi Bodrum attire autant de touristes turcs et internationaux en période estivale. La baie aux eaux turquoise, entourée de collines luxuriantes, constitue un havre de paix pour les voiliers et bateaux qui sommeillent dans le port de plaisance. Sur les flancs des collines, les maisons blanches semblent toutes tournées vers le château Saint-Pierre, au milieu de la baie. Le château datant du XVe siècle renferme un magnifique musée d’archéologie sous-marine. Lire la suite »

Safranbolu turquieSafranbolu, située dans la province centre-nord du Karabuk en Turquie, a été déclarée par l’UNESCO comme l’un des 20 sites les plus préservés dans le monde entier dans sa liste du patrimoine culturel mondial. Il maintient le titre de site touristique le mieux protégé avec ses maisons traditionnelles ottomanes construites du 18ème au 20ème siècle.

Malgré sa petite taille, elle possède un cinquième des attractions culturelles de la Turquie. Ayant été autrefois un centre pour le commerce des caravanes pendant des siècles, elle a une grande variété de bâtiments historiques, le plus ancien datant du 14ème siècle avec sa préservation reflétant son patrimoine authentique.

La ville poursuit la restauration de ses bâtiments ottomans et de 865 maisons restaurés au cours des 35 dernières années, 60 pour cent ont été achevés. Le gouverneur de Karabuk, Izzettin Kucuk a déclaré qu’environ 100 maisons sont actuellement en cours de restauration et sont gérés comme des hôtels pour l’hébergement pour les visiteurs du monde entier.

Environ 300 des bains turcs historiques, des ponts et des maisons ont été rénovées grâce à la coopération des institutions de l’Etat et des résidents de Safranbolu. Lire la suite »

musée antalyaLes musées d’Antalya et les sites antiques, dont le Musée Saint-Nicolas à Demre et le château d’Alanya, qui a le revenu le plus élevé, ont reçu plus de 3 millions de visiteurs en 2013. La contribution totale de ces sites à l’économie turque était 10 600 livres turques.

Quatre musées et 17 sites antiques à Antalya, qui augmentent ses revenus du tourisme chaque année, ont été visités par 3125 millions de personnes l’année dernière. Les clients étrangers de la ville étaient plus de 11 millions de la même année.

Le célèbre musée Saint-Nicolas à Demre était l’endroit le plus populaire parmi les visiteurs avec 528 800 personnes. Le musée occupe le cinquième rang en 2012 avec 504 262 visiteurs. Le revenu du musée était de 720 000 lires.

Il a été suivi par la ville antique de Myra avec 462 000 visiteurs et le château d’Alanya avec 420 202 personnes. Le château, qui est l’un des candidats à la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO a battu le record de recettes avec 2.122.395 lires et est devenu le lieu qui fournit le plus de revenus pour la ville.

L’histoire du château remonte à la période seldjoukide et il a également été le huitième endroit le plus populaire en Turquie en 201 . Lire la suite »