Subscribe to Turquie Voyage

bodrum turquieSituée au sud-ouest de la Turquie, dans la province de Mugla, Bodrum est une station balnéaire baignée par la Mer Egée. Très prisée par la bourgeoisie turque originaire d’Istanbul, Bodrum a connu un grand boom touristique depuis les années 60 qui lui a valu le nom de « Saint-Tropez turc ».

Une histoire mouvementée
Fondée par les Grecs sous le nom d’Halicarnasse, Bodrum a connu des premières années glorieuses. Au IVe siècle av. JC, Artémise II y fit construire le Mausolée, une des sept merveilles du monde antique, en hommage à son frère Mausole. Pillée et incendiée pendant la campagne d’Alexandre le Grand, la ville reprit vie grâce aux chevaliers de Saint-Jean. Ils construisirent un petit port de pêche qu’ils baptisèrent Petronium. Après avoir vécu pendant des siècles du commerce des éponges, Bodrum est devenue ces 50 dernières années une station balnéaire très fréquentée. A tel point qu’en été, sa population de 88 000 habitants est multipliée par sept.

Une ville blanche entre vert et turquoise
Il suffit de gagner les hauteurs et de contempler le paysage qui s’offre à nous pour comprendre pourquoi Bodrum attire autant de touristes turcs et internationaux en période estivale. La baie aux eaux turquoise, entourée de collines luxuriantes, constitue un havre de paix pour les voiliers et bateaux qui sommeillent dans le port de plaisance. Sur les flancs des collines, les maisons blanches semblent toutes tournées vers le château Saint-Pierre, au milieu de la baie. Le château datant du XVe siècle renferme un magnifique musée d’archéologie sous-marine. Lire la suite »

Safranbolu turquieSafranbolu, située dans la province centre-nord du Karabuk en Turquie, a été déclarée par l’UNESCO comme l’un des 20 sites les plus préservés dans le monde entier dans sa liste du patrimoine culturel mondial. Il maintient le titre de site touristique le mieux protégé avec ses maisons traditionnelles ottomanes construites du 18ème au 20ème siècle.

Malgré sa petite taille, elle possède un cinquième des attractions culturelles de la Turquie. Ayant été autrefois un centre pour le commerce des caravanes pendant des siècles, elle a une grande variété de bâtiments historiques, le plus ancien datant du 14ème siècle avec sa préservation reflétant son patrimoine authentique.

La ville poursuit la restauration de ses bâtiments ottomans et de 865 maisons restaurés au cours des 35 dernières années, 60 pour cent ont été achevés. Le gouverneur de Karabuk, Izzettin Kucuk a déclaré qu’environ 100 maisons sont actuellement en cours de restauration et sont gérés comme des hôtels pour l’hébergement pour les visiteurs du monde entier.

Environ 300 des bains turcs historiques, des ponts et des maisons ont été rénovées grâce à la coopération des institutions de l’Etat et des résidents de Safranbolu. Lire la suite »

musée antalyaLes musées d’Antalya et les sites antiques, dont le Musée Saint-Nicolas à Demre et le château d’Alanya, qui a le revenu le plus élevé, ont reçu plus de 3 millions de visiteurs en 2013. La contribution totale de ces sites à l’économie turque était 10 600 livres turques.

Quatre musées et 17 sites antiques à Antalya, qui augmentent ses revenus du tourisme chaque année, ont été visités par 3125 millions de personnes l’année dernière. Les clients étrangers de la ville étaient plus de 11 millions de la même année.

Le célèbre musée Saint-Nicolas à Demre était l’endroit le plus populaire parmi les visiteurs avec 528 800 personnes. Le musée occupe le cinquième rang en 2012 avec 504 262 visiteurs. Le revenu du musée était de 720 000 lires.

Il a été suivi par la ville antique de Myra avec 462 000 visiteurs et le château d’Alanya avec 420 202 personnes. Le château, qui est l’un des candidats à la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO a battu le record de recettes avec 2.122.395 lires et est devenu le lieu qui fournit le plus de revenus pour la ville.

L’histoire du château remonte à la période seldjoukide et il a également été le huitième endroit le plus populaire en Turquie en 201 . Lire la suite »

istanbul turquieIstanbul a connu une augmentation de 12 pour cent du nombre de visiteurs étrangers au cours des dix premiers mois de 2013, comparativement à la même période, de janvier à octobre de l’année précédente. Selon un communiqué publié par le ministère de la Culture et du Tourisme d’Istanbul, et basé sur les chiffres des aéroports d’Atatürk et de Sabiha Gökçen ainsi que les ports de Haydarpaşa, Pendik et Karaköy, l’année dernière la ville d’Istanbul a accueilli 8.108.000 visiteurs étrangers entre Janvier et Octobre . Par conséquent, les chiffres de cette année montrent une hausse de 12 pour cent, avec un total de 8.949.790 visiteurs étrangers arrivant à Istanbul au cours des dix premiers mois de l’année. De cette somme, 487 684 visiteurs étrangers sont arrivés par le port de Karaköy suite à des croisières, etc.

Dans une comparaison des chiffres de la période de janvier à octobre de l’année dernière pour les mêmes dix mois de cette année, le nombre de visiteurs étrangers qui sont arrivés par voie aérienne a augmenté de 11,7 pour cent, tandis que l’augmentation du taux de ceux qui choisissent d’entrer par la mer a augmenté de 13,5 pour cent. Lire la suite »

e-visa turquieUn nouveau système d’e-visa a été introduit en Turquie. Ce qui signifie que dès le printemps 2014 ceux qui voyagent dans le pays pour le commerce ou le tourisme pourront se rendre en ligne pour obtenir leurs visas.

Le système, qui permet aux frais de visa d’être payés en ligne avant d’arriver dans le pays, a commencé à fonctionner aux côtés de l’ancien processus de visa, et ce jusqu’au 10 Avril 2014, où les visas ne seront disponibles qu’en ligne, a déclaré le gouvernement.

Pour obtenir leur e-visa, les candidats doivent se connecter simplement à www.evisa.gov.tr ​​et fournir les renseignements demandés. Si la demande est approuvée, le demandeur devra payer ses frais de visa en ligne par carte de crédit, après quoi le visa sera envoyé par courrier électronique. Il pourra ensuite être téléchargé et imprimé.

« L’ensemble du processus prend moins de 10 minutes et il permettra d’accélérer l’ensemble du système de traitement de visas », a déclaré un porte-parole de l’immigration. Lire la suite »